CENTRE DE FORMATION CANIN

BAPTISTE BORTOLONI

FORMATION EDUCATEUR CANIN

INFORMATIONS
ACCUEIL
VIE PRATIQUE  
   
Article Télé Loisirs - 24 mars 2012 - Votre chien est mal élevé ! par Muriel Scampini
   

Sur 8 millions de chiens, seuls 20% seraient sérieusement éduqués. Ses mauvaises habitudes vous gâchent la vie ? La bonne nouvelle, c'est qu'il n'est pas trop tard pour corriger le tir.

   
Il réclame sans cesse votre attention  

Votre chien veut tout à lui. Pour vous accaparer, tous les moyens sont bons : il aboie, ou gémit, il saute, vous donne des coups de museau ou de patte. C'est le comportement d'un chien dominant, qui veut diriger votre vie ! En pensant à une invitation aux câlins ou au jeu, le maître peut céder. Grave erreur. Autre erreur, le repousser ou le regarder droit dans les youx en lui disant d'arrêter. Ce refus, même dicté sur un ton sec, va être interprété par l'animal comme un encouragement, car il a obtenu ce qu'il voulait : capter votre attention.
LA BONNE ATTITUDE : l'indifférence. Pour faire cesser ce comportement, le plus efficace est de l'ignorer...et de tenir bon. Il renoncera et comprendra ainsi que c'est vous le patron !


 
   
Seul, il mord tout ce qui est à sa portée
 

Vous savez par vos voisins qu'il hurle comme un perdu lorsque vous êtes absent et, en rentrant, vous retrouvez votre intérieur dans un sale état. Ces signes, causés par une dépendance excessive, expriment la forte anxiété causée par la séparation. Le fait de laisser votre compagnon seul trop souvent et/ou trop longtemps n'est pas recommandé. Néanmoins, il doit apprendre à vivre des moments de solitude sans que cela le stresse.
LA BONNE ATTITUDE : l'habituer progressivement, d'abord une demi-heure, puis allonger la durée de vos absences. A fortiori, évitez les changements brutaux. Par exemple, si des exigences professionnelles vous obligent à vous absenter ou à différer l'heure de votre retour, demandez à quelqu'un d'autre de prendre le relais et d'assurer la transition. Enfin, ne tentez pas de vous déculpabiliser en vous abandonnant à de grandes effusions au moment de partir, pas plus qu'à votre retour. Et s'il a croqué vos chaussons tout neufs, faites comme si de rien n'était.... Feignez toujours l'indifférence.

 
   
Il est agressif envers les autres chiens  
Dès qu'il croise un congénère, il se met à grogner et semble prêt à la bagarre. En fait, c'est souvent la crainte et la peur qui le ont réagir ainsi. Il perçoit l'autre comme une menace, surtout s'il se trouve dans un lieu exigu ou tenu étroitement en laisse, car il se sent dans l'impossibilité de fuir. Parfois, il suffit de détacher sa laisse pour qu'il se calme. cette agressivité due à l'appréhension a souvent pour origine une abscence de socialisation à l'âge (entre 6 et 12 semaines) où un chiot doit côtoyer d'autres chiens et apprendre à communiquer avec eux.
LA BONNE ATTITUDE : Cessez de l'emmener dans des lieux fréquentés par d'autres chiens. Ne l'entoureez pas de vos bras pour le rassurer, cela ne ferait qu'accentuer sa peur. Mais pour profiter tous les deux de vos sorties vous devez le socialiser. Trouvez un espace grand et clos, où il se sente bien, et faites venir un, puis plusieurs chiens pacifiques pour le rassurer. restez à l'écart et laissez lui le temps de comprendre que ses congénères ne sont pas forcément une menace. Soyez patient, cela peut prendre des mois !